Paru sur la Tribune de Genève & 24heures.ch

Paru sur la Tribune de Genève & 24heures.ch

En Suisse, la marque Elona a misé sur la bête à coquille. «En 2008, une étude scientifique a révélé les puissantes propriétés régénératives de la sécrétion d’escargot pour l’épiderme humain, puis d’autres études ont confirmé ces données», argumente le directeur Olivier Sauzet. 

Après avoir collaboré avec un fabricant de cosmétiques chilien, la société s’est lancée en automne dernier en solo, ou presque. Si le principe actif provient toujours d’un fournisseur basé au Chili, la formule et le produit final sont élaborés en Suisse romande, par un laboratoire indépendant répondant aux normes ISO.

1 Commentaire

Commentaire

Commenté parGuestScode
guest test post bbcode html http://gdhyuei23kol2.com/ simple

Laisser votre commentaire

Reload

Commenter

 

Catégories

Derniers articles

  • On en parle

    Cosmétiques: on en bave pour l’escargot La bave des gastéropodes serait excellente pour la peau.
  • Elixir d’escargot, effet de mode ou réel bénéfice ?

    L’utilisation de la bave d’escargot dans les soins de peau nous vient des Andes Chiliennes ou les femmes utilisent la bave de...
  • Paru dans LongLife - Fémina - Elle

    Elona Cosmetics. Basé à Rolle, cette jeune start-up développe une gamme de quatre type de soins (notamment ant-âge et...
  • Paru sur la Tribune de Genève & 24heures.ch

    En Suisse, la marque Elona a misé sur la bête à coquille. «En 2008, une étude scientifique a...
  • Pourquoi les suisses aiment-ils la cosmétique?

    Pourquoi les suisses aiment-ils la cosmétique? Olivier Sauzet - Elona Cosmetics Le marché masculin croit trois fois plus vite que...

Commentaires récents

  • guest test title

    guest test post bbcode html http://gdhyuei23kol2.com/ simple

Mots-clés du Blog

Il n'y a pas de mot-clé